Chlorodifluorométhane

Le chlorodifluorométhane, C H Cl F 2 ou R22 selon la liste des gaz fluorés et frigorigènes, est un hydrochlorofluorocarbure.


Catégories :

Halogénométhane - Hydrochlorofluorocarbure - Réfrigérant - Matériau

Chlorodifluorométhane
représentation du Chlorodifluorométhane
représentation du Chlorodifluorométhane
représentation du Chlorodifluorométhane
Général
Nom IUPAC Chlorodifluorométhane
Synonymes R 22
No CAS 75-45-6
No EINECS 200-871-9
Apparence gaz comprimé liquefié incolore[1].
Propriétés chimiques
Formule brute CHClF2  [Isomères]
Masse molaire[2] 86, 468 ± 0, 003 g·mol-1
C 13, 89 %, H 1, 17 %, Cl 41 %, F 43, 94 %,
Propriétés physiques
T° fusion -146 °C[1]
T° ébullition -41 °C[1]
Solubilité dans l'eau à 25 °C : 3 g·l-1[1]
Masse volumique 1, 21 g·cm-3[1]
T° d'auto-inflammation 632 °C[1]
Pression de vapeur saturante à 20 °C : 908 kPa[1]
Point critique 49, 7 bar, 96, 15 °C [3]
Précautions
Transport
-
   1018   
SIMDUT[5]
A : Gaz comprimé
A,
Classification du CIRC
Groupe 3 : Inclassable quant à sa cancérogénicité pour l'Homme[4]
Écotoxicologie
LogP 1, 08[1]
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

Le chlorodifluorométhane, CHClF2 ou R22 selon la liste des gaz fluorés et frigorigènes, est un hydrochlorofluorocarbure (HCFC). Il est aussi connu sous les appellations HCFC-22, R22, ou fréon 22, et est utilisé le plus souvent dans des applications de climatisation. Le chlorodifluorométhane a été employé la première fois comme alternative au R11 et R12. Son potentiel d'épuisement de l'ozone est de 0, 05, et fait partie des plus bas pour les haloalkanes contenant du chlore. Cependant, ce gaz pose un problème vis-à-vis du réchauffement climatique, dans la mesure où il a un potentiel de réchauffement global (ou PRG) 1 810 fois supérieur à celui du CO2 (tandis que le R23, sous-produit du R22, a un PRG de 14 800 fois).

Le R22 est réglementé par le protocole de Montréal, qui prévoit l'arrêt de toute consommation de HCFC dans les pays développés en 2020, et dans les pays en développement en 2040. Il est envisagé d'accélérer ces échéances, compte tenu de le très fort développement des HCFC, et leur particulièrement haute contribution au réchauffement climatique. En l'absence de nouvelle mesure contraignante, il est ainsi prévu que, d'ici 2015, les émissions de HCFC et de HFC représentent le double des gains génèrés en 2012 par l'application du protocole de Kyoto. Qui plus est , l'augmentation de la demande mondiale en climatiseurs justifie la construction de nouvelles usines de production du R22, surtout en Chine, et ces nouvelles usines consomment des quantités importantes de crédits apportés par le mécanisme de développement propre prévu par le protocole de Kyoto : en effet, détruire le R23 au sein même de l'usine de production de R22 ne coûte que 0, 20 US par tonne, pour 14 800 tonnes d'équivalent CO2 [6]

Le R22 est d'ores et déjà interdit au sein de l'Union européenne en ce qui concerne son utilisation dans les appareils neufs, depuis le 30 juin 2004. Il est toujours toléré, en maintenance, sur les appareils anciens jusqu'au 1er janvier 2010. On le remplace par des réfrigérants plus respectueux de l'environnement tels que R410A (un mélange zéotropique de difluorométhane et de pentafluoroéthane), R134a (1, 1, 1, 2-tétrafluroéthane) ou R407C.

Désignation du R22 CHClF2 :

Nombre d'atomes de carbone 1⇒ 0

Nombre d'atomes d'hydrogène 1⇒ (1+1) =2

Nombre d'atomes de fluor 2⇒2

Résultat : R022

Applications industrielles

Principales applications du chlorodifluorométhane avant l'interdiction d'emploi (janvier 2015)

Propriétés

Masse molaire

Phase liquide

Point critique

Phase gazeuse

Autres données

Notes et références

  1. CHLORODIFLUOROMETHANE, fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009
  2. Masse molaire calculée selon Atomic weights of the elements 2007 sur www. chem. qmul. ac. uk
  3. Properties of Various Gases sur flexwareinc. com. Consulté le 12 avril 2010
  4. IARC Working Group on the Evaluation of Carcinogenic Risks to Humans, «Évaluations Globales de la Cancérogénicité pour l'Homme, Groupe 3 : Inclassables quant à leur cancérogénicité pour l'Homme» sur http ://monographs. iarc. fr, CIRC, 16 janvier 2009. Consulté le 22 août 2009
  5. «Monochlorodifluorométhane» dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 25 avril 2009
  6. (http ://www. eia-international. org/files/reports127-1. pdf)

Recherche sur Google Images :



"Tétrafluorure de soufre"

L'image ci-contre est extraite du site encyclopedia.airliquide.com

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (79 × 87 - 1 ko - gif)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : bar - 013 - r22 - masse - chlorodifluorométhane - gaz - point - hcfc - nombre - atomes - ébullition - volumique - propriétés - critique - applications - protocole - réfrigérants - phase - vol - chaleur - spécifique - 2009 -


Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Chlorodifluorom%C3%A9thane.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu