Cluster

En physique, le mot anglais cluster est utilisé pour désigner des agrégats : soit d'atomes pouvant contenir entre 3 et 3 10 7 atomes et liés chimiquement entre eux, soit d'électrons de 10 3 à 10 12 dans un volume de l'ordre d'une molécule.


Catégories :

Nanomatériau - Matériau

Recherche sur Google Images :


Source image : univ-rennes1.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • ... Un cluster est un assemblage d'au moins trois atomes métalliques liés entre eux par au moins... Le tout reste stable de par la taille des particules.... la majorité du temps les clusters rassemblent des métaux de nature... (source : forums.futura-sciences)
  • Est-il envisageable de rétrograder MySQL Cluster Manager vers des clusters existants... R : MySQL Cluster est une base de données transactionnelle open source en temps... Débit en écriture élevé avec réponse à faible latence, Taille de base de .... dans le cadre des requêtes atomiques (telles que la recherche de clés... (source : mysql)
Cet article traite des clusters du point de vue de la physique des matériaux ; pour la chimie des clusters, se reporter à l'article Agrégat atomique.

En physique, le mot anglais cluster est utilisé pour désigner des agrégats : soit d'atomes pouvant contenir entre 3 et 3 \cdot 107 atomes et liés chimiquement entre eux, soit d'électrons de 103 à 1012 dans un volume de l'ordre d'une molécule[1]. Cependant ces limites peuvent fluctuer, quelquefois les agrégats de deux atomes sont inclus et quelquefois le nombre d'atomes limite est 105 atomes.


Intérêt des clusters

Les propriétés des atomes et des solides macroscopiques sont actuellement bien connues dans de nombreux domaines. Mais il peut être intéressant d'observer l'évolution de ces propriétés selon le nombre d'atomes pour des structures de taille intermédiaire. C'est une manière de faire le lien entre les connaissances à petite et grande échelle.

D'autre part, certaines propriétés d'un solide dépendent fortement de la taille, à l'échelle des clusters. Il est par conséquent envisageable de rechercher une taille qui donne des propriétés recherchées ou intéressantes. A titre d'exemple, la température de fusion de clusters de composition chimique donnée diminue lorsque la taille diminue [2] le plus souvent.

Le rôle des clusters d'électrons dans les réactions de fusion non thermonucléaire a été étudié par Michel Rambaut[3].

Fabrication de clusters

Formation en phase gazeuse

Expansion adiabatique

Le principe est de vaporiser un solide dans une chambre pourvue d'un petit trou de sortie vers une autre chambre ou la pression est plus faible. Un flux d'atomes a grande vitesse passe dans le trou, du fait de la différence de pression ils subissent une détente adiabatique, par conséquent un refroidissement, ce qui cause la condensation en cluster. Le fait que les atomes aient des vitesses proches dans le flux participe aussi a la formation d'agrégats.

Une variante de cette méthode consiste à utiliser un gaz noble dans le réservoir pour augmenter le refroidissement.

Vaporisation laser

Croissance sur une surface

Dans ce cas, on évapore des atomes de l'élément souhaité vers une surface qui formera le substrat de base. Par conséquent, la taille, la structure et l'organisation des clusters vont généralement dépendre de différents facteurs :

Autres méthodes

Notes et références

  1. Lehn H. Point zéro : espoir illimité ou zéro espoir. Interview France Bleu, 25 octobre 2005.
  2. S. L. Lai, J. Y. Guo, V. Petrova, G. Ramanath, and L. H. Ailen, Phys. Rev. Lett. 77, 99 (1996)
  3. Rambaut M. Electron clusters and nuclear fusion. Annales de la Fondation Louis de Broglie 2004 ; 29 : 1131-47.

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : clusters - atomes - taille - agrégat - propriétés - solides - conséquent - fusion - surface - point - physique - électrons - limites - quelquefois - nombre - structures - grande - échelle - température - diminue -


Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Cluster_(physique).
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu