Cuir

Le cuir est de la peau animale tannée, c'est-à-dire une substance morte, imputrescible, souple et insoluble dans l'eau.


Catégories :

Matériau - Produit d'élevage

Recherche sur Google Images :


Source image : lamaisonducuir.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • La Maison du cuir propose la vente en ligne de maroquinerie professionnelle et de peau de vache, de chèvre, de mouton d'une particulièrement grande qualité. (source : lamaisonducuir)
  • Le cuir vieilli : la peau de veau, mouton ou vachette est pigmentée et ... Le cuir huilé : la peau de vachette ou mouton est teintée avec une huile.... (source : la-canadienne)
  • Peausserie, collet vegetal, Bordeaux, Lyon : cuir et peaux, cuir vachette, cuir... Le cuir est le produit de la transformation de la peau d'animaux.... (source : peausserie-cuir-vachette-collet-vegetal-cuir-et-peaux.cuirs-cpl)
Atelier de travail sur des éléments en cuir.

Le cuir est de la peau animale tannée (généralement de la peau de grands mammifères comme le bœuf, le porc etc. ), c'est-à-dire une substance morte, imputrescible, souple et insoluble dans l'eau.

Les types de cuir

De la peau au cuir

Composition de la peau

La peau est constituée de 3 couches :

Le salage

Les peaux fraîches vont être salées afin d'être conservées. Le salage a pour but d'éliminer l'eau des tissus et ainsi de ralentir le développement des microorganismes présents et leur action de putréfaction. On utilise du sel de mine grossier de granulométrie de 2 – 3 mm de diamètre auquel on peut additionner des agents antiseptiques. Lors du salage, les peaux peuvent perdre jusqu'à 10% de leur poids en eau. Les peaux sont empilées de manière à favoriser l'écoulement de la saumure dans un local avec une humidité relative de 70% à 90%. La température est maintenue aux alentours de 10° C pour perfectionner la conservation des peaux.

Le dessalage

Au bout de 15 jours les peaux sont dessalées, examinées une à une et triées selon leur épaisseur, du nombre de défauts de dépouille, de la présence de cicatrices ou encore selon leur poids et de leur surface.

Le « travail de rivière » 

Une fois la peau arrivée à la tannerie, elle subit le «travail de rivière» qui est une succession de cinq opérations.

Le tannage

Tannage du cuir à Fès au Maroc

Le tannage est l'opération qui consiste à transformer la peau en cuir grâce à des tanins, substances de différentes natures (végétale, minérale comme les sels de chrome, organique) qui permettent de passer d'une peau putrescible, sensible à l'eau chaude et particulièrement hydratée à une matière imputrescible, résistante à l'eau chaude et peu hydratée.

Le corroyage finissage

Le cuir obtenu va subir les traitements nécessaires à sa commercialisation, il subit l'essorage pour lui supprimer l'eau toujours présente, son épaisseur lui est conférée par le dérayage et la mise au vent sert à l'étirer et de corriger les défauts dus aux plis.

La finition

À cette étape, le cuir va acquérir des propriétés spécifiques, surtout sur la texture, son aspect, etc. Ces propriétés permettront d'uniformiser les cuirs issus de la production. Selon les utilisations, on distingue le finissage aniline, semi-aniline et le finissage pigmenté.

Le finissage aniline met en valeur la surface du cuir en le recouvrant d'un produit transparent. C'est un cuir qui a un très bel aspect, mais dont l'entretien demande une attention spécifique. Le cuir semi-aniline est couvert d'une couche de pigment un peu opaque et d'une couche de produit translucide, ce qui sert à cacher de petits défauts. Le cuir pigmenté est recouvert seulement d'une couche de pigments opaque. Il est facile d'entretien et peu sensible à l'eau.

Les utilisations du cuir

Outils respectant les traditions du sellier-bourrelier (Vosges)

Cette matière est utilisée dans différents domaines :

Éthique

Le cuir est critiqué, surtout par les végans, comme représentant le plus lucratif des sous-produits de l'élevage industriel. Il concentrerait 10 à 60% de la valeur de l'animal utilisé.

Le cuir d'animaux exotiques (kangourous, crocodiles, serpents, bisons... ) est le plus souvent le plus dénoncé par les associations animalistes et écologistes pour les souffrances que l'élevage ou la capture impliquent. [2] [3]

Imitations

Il existe différents similis dont les plus utilisés sont :

Le cuir phonétique

En phonétique, le mot cuir sert à désigner un «vice de langage» qui consiste à prononcer un T pour un S ou réciproquement, ou à intercaler l'une ou l'autre de ces lettres entre deux mots sans obligation, au mépris des règles de liaison comme Brassens le fit volontairement dans la bouche de la «Cendrillon» de sa chasse aux papillons («qu'on va-t-à la chasse au papillon…»)

Symbolique

Voir aussi

Notes et références

  1. Encyclopédie méthodique - Commerce Tome 1er, Panckoucke, 1783, page 397 - consultable en ligne sur Google Books
  2. [1]
  3. [2]

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : cuir - peau - peaux - eau - couches - fleur - épaisseur - tissu - sels - matière - finissage - aniline - tannée - substance - imputrescible - brut - vernis - pleine - surface - subit -


Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Cuir.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu