Fart

Le fart est un revêtement spécifique appliqué sous les skis ou les planches à neige avant usage afin d'en perfectionner soit le glissement soit l'adhérence sur la neige préalablement connue et d'en protéger la semelle.



Catégories :

Cire - Matériau - Ski - Snowboard

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • toucher le cambre du ski sur la neige. La partie centrale du ski se nomme «la chambre à fart». Détermination facile de la chambre à fart : chez soi sur ... (source : plateauderetord)
  • ... Le fartage de glisse : Pour apprecier les seances de skis il faut... à mettre en évidence lors du choix d'un fart pour un type de neige ?... (source : glissenordic)

Le fart est un revêtement spécifique appliqué sous les skis ou les planches à neige avant usage afin d'en perfectionner soit le glissement soit l'adhérence sur la neige préalablement connue et d'en protéger la semelle (partie en contact avec la neige). Globalement, il existe deux grandes catégories de farts : le fart de glisse et le fart de retenue. La branche de la physico-chimie, appelée tribologie, a contribué à introduire l'art du fartage dans le domaine de la haute technologie.


Origine

Fart est un mot norvégien introduit dans les dictionnaires francophones en 1907. Le mot était jusque là employé à l'école militaire de ski de Briançon mais aussi dans les premiers ski-clubs amateurs. Il consistait essentiellement en un cirage minutieux de la face support du ski afin d'assurer l'écoulement d'une fine pellicule d'eau au cours de la glissade de la planche. Le terme anglais ski wax garde exactement le sens de cire. Le commandant Gélinet, de l'école briançonnaise formant les premières compagnies alpines dès 1903, recommande sommairement un mélange en masse à base d'un tiers de saindoux, un tiers de cire vierge, un tiers de goudron, le tout brassé à chaud avec quelques gouttes de térébenthine.

Types de farts

Il existe des farts solides, appliqués à chaud avec un fer à farter, et des farts liquides, appliqués à froid. Des farts différents peuvent être utilisés selon la température de l'air, la température de la neige, le type de neige, et le taux d'humidité. Chaque fart est par conséquent défini par une composition chimique, une utilisation et une température de chauffe optimale. Un colorant est quelquefois intégré au fart pour identifier facilement sa température de chauffe optimale.

Le fart dit à froid est plus simple à appliquer, mais fréquemment moins efficace, et doit être à ce titre plus reconnu comme un fart d'appoint ou de secours.

Les principaux types de farts sont les suivants :

Les farts en bloc sont le plus souvent le produit du mélange de 5 à 7 matières premières naturelles, synthétiques, monomères, polymères et colorants.

Fart de glisse

Le fart de glisse aussi nommé fart de glissement (glide wax, en anglais) permet de optimiser les propriétés de glisse de la semelle. Il est utilisé surtout pour le ski de fond, ski alpin et le snowboard.

La fart de glisse protège la semelle contre l'oxydation, et aide à évacuer la couche d'eau produite par le frottement des semelles sur la neige.

Il faut aussi noter que certains farts contiennent du fluor, aux propriétés hydrophobes. Pour résumer, plus la neige sera humide, plus le fart fluoré sera efficace.

Généralement, les gammes des fabricants sont composées de la sorte :

- fart d'entraînement et d'entretien - fart faiblement fluoré (LF) - fart hautement fluoré (HF) - cera (fart hyperfluoré)

Fart de retenue

Le fart de retenue aussi nommé fart d'adhérence ou fart de poussée (grip wax, en anglais) est conçus pour optimiser l'accroche du ski sur la neige. Il est presque seulement utilisé en ski de fond.

Fartage

Le fartage est l'opération consistant à appliquer le fart sur son support cible (par ex.  : un ski). Cette opération est habituellement effectuée par des semi-professionnels pour le grand public (par ex.  : loueurs en station de ski), mais peut facilement être pratiquée par un novice avec un matériel assez limité : fart, vieux fer à repasser et raclette. Cette opération doit cependant se faire dans un lieu aéré et frais, pour des raisons toxicologiques, et aussi d'efficacité.

Les principales étapes du fartage sont les suivantes :

  1. nettoyage de la semelle (défartage)
  2. structuration de la semelle ;
  3. application du fart ;
  4. raclage du fart (où l'essentiel du fart déposé sera retiré) ;
  5. brossage et finition.

Le fartage est devenu, ces dernières années, un facteur important et déterminant dans la préparation du matériel de compétition des skieurs, planchistes et fondeurs professionnels. Une grossière erreur des techniciens et des prévisionnistes sur l'estimation de la qualité du manteau neigeux ou verglacé de la piste relègue les équipes les plus fortes à des places subsidiaires.

Voir aussi

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : fart - skis - neige - semelle - glisse - fartage - température - fluorés - appliqué - retenue - anglais - wax - cire - tiers - sera - opération - planches - glissement - adhérence - tribologie -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Fart.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu