Gel de silice

Le gel de silice est un polymère d'acide silicique Si 4 préparé à partir de silicate de sodium.


Catégories :

Gel - Matériau - Hydrate

Recherche sur Google Images :


Source image : french.alibaba.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • chromatographie en couche mince (sans liant), utilisant les petites particules de gel de silice b present disponibles. (5-40/am). On discute le performances... (source : springerlink)
  • Shodex - HPLC (Chromatographie Liquide Sous Haute Pression) fabriqué par Showa Denko KK. Colonnes pour HPLC, GPC, GFC, LC, LC/MS, chromatographie a échange... (source : shodex)
  • Les matrices pour chromatographie en phase reverse sont fréquemment à base de silice (SiO2), nommée aussi gel de silice car elle est plus ou moins hyratée :... (source : ead.univ-angers)
Surface du gel de silice sec et hydraté

Le gel de silice est un polymère d'acide silicique Si (OH) 4 préparé à partir de silicate de sodium.

Structure et propriétés

perles de gel de silice

L'intérieur de chaque grain de silice se compose d'atomes de silicium reliés entre eux par des atomes d'oxygène (un silicate). En surface, des groupes silanol (Si–OH) subsistent et sont responsables de la très forte polarité du gel de silice. En présence d'eau, cette surface s'hydrate ce qui provoque une diminution de la polarité.

Les grains de gel de silice sont poreux et la taille des grains et des pores dépend particulièrement fortement de la méthode de préparation utilisée. Cette structure est responsable de la très grande surface spécifique, typiquement 500-600 m2/g.

Utilisation en chimie

Le gel de silice est essentiellement utilisé comme phase stationnaire pour la chromatographie. Il peut aussi être utilisé comme desséchant, comme réactif ou comme support pour des réactifs.

Utilisation en chromatographie

Le gel de silice est utilisé comme support en chromatographie sur couche mince (CCM) , chromatographie sur colonne (chromatographie liquide, flash, MPLC, HPLC... ) etc.

Dans le cas de la chromatographie sur couche mince, le gel de silice est mélangé à un liant, comme du plâtre, auquel on ajoute fréquemment un pigment fluorescent qui permet une détection des composés par exposition à une lumière ultraviolette. Le mélange est déposé sur un support inerte (plaque de verre, de plastique, d'aluminium), laissé sécher puis activé à chaud. En chromatographie liquide sur colonne, le gel de silice est utilisé tel quel.

La silice peut être rendue hydrophobe en greffant des groupes hydrophobes sur les fonctions silanol présentes à la surface. A titre d'exemple, la silice dite "C18" est un gel de silice sur lequel on a greffé des groupes octadécyle (18 atomes de carbone). Dans ce cas, on parle de chromatographie en phase inverse car les produits les plus polaires sont élués en premier tandis que les produits les plus hydrophobes restent fixés plus longtemps sur la silice.


Voir aussi

Liens et documents externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : silice - gel - chromatographie - surface - grain - atomes - groupes - support - hydrophobe - silicate - structure - silanol - responsables - polarité - utilisation - phase - réactif - couche - mince - colonne -


Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Gel_de_silice.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu