Polycarbonate

Le polycarbonate est un matériau difficilement inflammable découvert en 1953 par trois chercheurs œuvrant pour Bayer AG, Schnell, Bottenbruch et Krimm.


Catégories :

Polycarbonate - Diélectrique - Matériau

Définitions :

  • Un matériau plus mince, plus léger et qui résiste mieux au choc que le plastique habituel. Les verres en polycarbonate sont la norme pour les lunettes pour enfants. (source : guidedelunettes)
Polycarbonate
Polycarbonate: -[CO-O-pPh-C(CH3)2-pPh-O]n.
Polycarbonate : -[CO-O-pPh-C (CH3) 2-pPh-O]n.
Général
No CAS 25037-45-0
Propriétés physiques
T° fusion 140 °C (amorphe) [1]
Masse volumique 1, 2 g·cm-3 [1]
Conductivité thermique 0, 20 W·m-1·K-1 [1]
Propriétés électroniques
constante diélectrique 3, 17 (60 Hz) [1]
2, 92 (1 kHz, 23 °C)
2, 8 (1 MHz, 23 °C) [2]
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

Le polycarbonate (PC) est un matériau difficilement inflammable découvert en 1953 par trois chercheurs œuvrant pour Bayer AG, Schnell, Bottenbruch et Krimm. Sa première mise sur le marché date de 1958. Il est commercialisé sous plusieurs noms : Makrolon de Bayer SA, Lexan de Sabic[3], Xantar de DSM ou Durolon d'Unigel

Le polycarbonate est un polymère issu de la polycondensation du bisphénol A et d'un carbonate ou du phosgène, ou par transestérification. On obtient ainsi une matière plastique disposant d'excellentes propriétés mécaniques et d'une résistance thermique donnant la possibilité d'une utilisation entre -135 °C et 135 °C.

Propriétés physiques et applications

La particulièrement grande transparence de cette matière est exploitée lors de la fabrication de verres de vue, des CD et DVD, des lentilles de caméra thermiques (caméra infrarouge) ou encore de vitres de phares automobiles. En forte épaisseur, il possède une légère teinte jaune.

L'excellente résistance aux chocs du polycarbonate en fait un matériau particulièrement approprié pour la fabrication de casques de moto ou de boucliers de police.

L'innocuité physiologique du polycarbonate permet son utilisation dans le domaine médical pour la fabrication de matériel ou de prothèses. Sa sensibilité aux agents chimiques ainsi qu'aux ultraviolets limitent cependant son utilisation. On doit faire spécifiquement attention lors de contact prolongés avec l'eau, en particulier à des températures supérieures à 60 °C. On risque une forte hydrolyse.

À 20 °C, il est incompatible avec l'acétaldéhyde, l'acétate d'éthyle, l'acétone, l'acide acétique glacial, l'acide fluorhydrique à 48 %, l'acide nitrique à 70 %, l'acide perchlorique, l'acide sulfurique à 98 %, l'anhydride acétique, l'ammoniac, l'ammoniaque à 30 %, le benzène, le chloroforme, la diéthylamine, le diméthylsulfoxyde, l'éther éthylique, l'hydrazine, le nitrobenzène, le nitrométhane, le perchloroéthylène, la potasse concentrée, la soude à 50 %, le sulfure de carbone, le tétrachlorure de carbone, le trichloroéthane, le trichloroéthylène, l'urée, le xylène.

Le polycarbonate est mal adapté aux fours à micro-ondes : il absorbe la chaleur.

La masse volumique du polycarbonate est de 1, 2 g·cm-3.

Son indice de réfraction (dans le visible) est de 1, 591.

Propriété dimensionnelle

Comme l'ensemble des polymères amorphes, le PC offre un retrait limité au démoulage (inférieur à 0, 6 %). Sa faible reprise d'humidité lui assure une bonne stabilité dimensionnelle en ambiance humide. Le PC a une bonne tenue au fluage en particulier lorsqu'il est renforcé de fibres de verre.

Forme

Le PC est commercialisé :

Risques pour la santé

Exemple de code d'identification

L'innocuité du polycarbonate est aujourd'hui contestée[4], [5] à cause des particules de bisphénol A qu'il peut libérer, surtout au contact des aliments. Le polycarbonate est utilisé entre autres pour la fabrication de biberons en plastique. La présence de polycarbonate est indiquée sur les objets en plastique par le code d'identification des résines numéro 7.

Notes et références

  1. (en) J. G. Speight, Norbert Adolph Lange, Lange's handbook of chemistry, McGraw-Hill, 2005, 16e éd. , 1623 p. (ISBN 0071432205) , p.  2.758 
  2. (en) David R. Lide, CRC Handbook of Chemistry and Physics, CRC Press Inc, 2009, 90e éd. , Relié, 2804 p. (ISBN 978-1-420-09084-0)  
  3. anciennement General Electric Plastic
  4. http ://www. dailymotion. com/video/x79kj3_plastiques-toxiques_lifestyle
  5. http ://www. dailymotion. com/video/x8uq7f_question-au-gouvernement-sur-les-ri_news

Liens externes

Recherche sur Google Images :



"Transformation polycarbonate"

L'image ci-contre est extraite du site cindar.eu

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (3886 × 900 - 777 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : polycarbonate - propriétés - plastique - acide - fabrication - thermique - bisphénol - utilisation - forme - pph - physiques - amorphe - masse - volumique - matériau - bayer - commercialisé - polymère - matière - excellentes -


Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Polycarbonate.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu